L’exploitation sexuelle laisse des traces sur le plan physique, psychologique et social des victimes.

Saviez-vous que la moyenne d’âge d’entrée dans la prostitution se situe entre 14 et 15 ans, et que près de 80% des prostituées au Canada ont débuté alors qu’elles étaient mineures?1

L’exploitation sexuelle consiste en « un abus sexuel infligé à des enfants mineurs – âgés de moins de 18 ans – qui comporte une transaction commerciale ».9

Nos jeunes ne sont pourtant pas une marchandise. 

De nombreuses conséquences psychologiques 12345

  • Désensibilisation à l’affectivité, à la sexualité et à l’intimité
  • Mépris de son corps
  • Diminution de l’estime de soi
  • Isolement et repli sur soi
  • Symptômes de stress post-traumatique 6
  • Troubles de la personnalité
  • Troubles alimentaires
  • Tentatives de suicide et suicide
  • Processus de distanciation et de décorporalisation (phénomène d’anesthésie à la douleur) 7

Beaucoup de violence subie

  • « De nombreuses études démontrent que la violence constitue la norme dans la prostitution et non l’exception. »1
  • Parmi 100 répondantes au Canada, 67% ont été menacées avec une arme; 91% ont subi des assauts physiques; 76 % ont été violées au moins une fois au cours de leurs activités prostitutionnelles et 67% l’ont été plus de cinq fois.6
  • 63% de la violence subie est le fait d’un proxénète 8

De nombreux risques physiques 2345

  • Près de 50% des prostituées adolescentes ont été enceintes au moins une fois et 20% l’ont été 2 fois ou plus 3
  • Infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS) 35
  • Pelvipéritonite
  • Épuisement général
  • Vieillissement précoce
  • Maux de tête
  • Troubles digestifs
  • Problèmes de peau
  • Malnutrition

Ensemble, mettons fin à l’abus dont sont victimes nos jeunes.

Dernières nouvelles